Je puise essentiellement mon inspiration dans la nature, en particulier dans le règne végétal et minéral. Attirée par l’aspect sensoriel de la matière, je m’oriente vers la terre, essence même de la nature. Empreinte de vie et d’histoire, elle réagit à la main de l’homme et à la chimie du feu pour donner naissance à des objets, des volumes.

Je choisis la porcelaine, matériau brut, blanc et pur, fin et élégant, délicat et résistant. Elle permet des jeux de contrastes visuels et tactiles, de lumière et de transparence, de forme et de mouvement.

Elle est modelée , façonnée, sculptée, gravée, polie, pour prendre l’apparence de coquillages, coraux, pierres, ossements, branches… Après une première cuisson à basse température, l’émail est minutieusement déposé au pinceau goutte à goutte. Afin de conférer à la porcelaine sa dureté, sa transparence et que l’émail vitrifié capte la lumière , les pièces sont cuites à 1280°. Un travail détaillé et subtil tel celui d’une broderie.